Tour de la CDC de Langon : de valeureux coureurs, nom de Zeus !

7 mars 2017 - 12:26

Samedi 4 mars 2017, la mythologie grecque n'est jamais loin. Ce Tour de la Communauté de Communes de Langon déploie ses 125 km relativement plats (220m+) au sud de la Garonne, devenue pour l'occasion le dieu-fleuve ou Potamoi, pourvoyeur des eaux tourmentant les concurrents dont fait partie notre coureur Alexandre Léon.
La tempête Zeus éprouve donc les concurrents avant même le départ, chacun étant obligé de se contorsionner dans les voitures pour revêtir sa tenue de guerrier. Alex affiche pour la première fois les couleurs du Team Périgord 24, entente de clubs de Dordogne dont fait partie le Team Volkswagen Culture Vélo depuis cette année. 10 coureurs du Team Périgord 24 sont au départ à Langon dont 6 juniors. Zeus est d'humeur capricieuse et juché sur son nuage, il déchaîne samedi, tour à tour, rafales de vent, grêle, pluie, froid et parfois, mais seulement en tout début de course, une brève trouée de soleil.
Le départ est nerveux, comme souvent, les plus jeunes guerriers cédant au besoin d'en découdre dès le départ réel donné (et même souvent avant...). Dès la première bosse, Alexandre s'extrait du peloton en accompagnant un coup de tonnerre aux avants-poste et il poursuit son effort ce qui provoque une grosse cassure derrière les 6 coureurs qui l'accompagnent. Avant le premier MG, plusieurs autres coureurs rejoignent ce groupe, dont Jérémy Beneyrol et Aurélien Pasquet du Team Périgord 24. L'Odyssée peut commencer.
Zeus n'en finit plus de rincer et secouer les coureurs mais l'échappée de 15 unités s'entend relativement bien et accentue son avance jusqu'à compter 2 minutes d'avance.
Piqué au vif, le peloton s'agite et plusieurs contres successifs s'en extraient et reprennent du temps progressivement à l'échappée. Alex a, surtout depuis la mi-course, perdu toute sensation dans ses mains et ne parvient pas à saisir le ravitaillement dans ses poches de maillot, tout au plus parvient-il à boire en saisissant comme il peut ses bidons... Il a également les muscles de la face paralysés par le froid et la pluie et il a du mal à articuler correctement ce qui l'empêche de demander de l'aide à ses collègues ou à la voiture suiveuse. En descendant justement à la voiture pour demander à manger, se faire comprendre prenant du temps, il manque une accélération soudaine de l'échappée et au terme d'un gros effort infructueux de plusieurs kilomètres dans le vent avec Jérémy Beneyrol, se décide à attendre le groupe de contre qui pointe son nez. Ce groupe de contre revient fort mais l'entente, lors de la jonction avec Alex et Jérémy, semble soudain s'effriter. Le contre se fragmente au fil des kilomètres. Alex, qui sait Aurélien Pasquet seul du Team Périgord 24 devant dans l'échappée, parvient à revenir sur le groupe de tête et se porte aussitôt aux avants-poste pour ne plus louper de mouvements. L'échappée, entrant dans les 20 derniers kilomètres, commence à voler en éclats, les attaques se succédant, comme dans l'Iliade, l'issue des combats est incertaine et chacun cherche à montrer sa bravoure. Alex n'a pas retrouvé ses sensations aux mains et est pris de tremblements dans tout le haut du corps, il décide donc de travailler pour l'équipe, et notamment Aurélien, aussi loin qu'il le pourra pour empêcher des coureurs de s'extraire de l'échappée et pour continuer à maintenir un rythme soutenu empêchant le retour éventuel de contres à l'arrière.
Dans un état second, il finit par lâcher prise dans le final qui passe par Sauternes et coupe la ligne à la 13e place pour se réfugier directement dans sa voiture, où, pendant 1h, il va tenter de retrouver son état normal, toujours saisi de tremblements incontrôlables et les mains inopérantes (même se changer pour des vêtements secs était impossible les premières 15 min...).
De ces conditions dantesques a émergé, tel un héros de l'Antiquité, tel Achille terrassant les Troyens, un jeune coureur bourré de talent, Aurélien Pasquet, qui, en finissant en solitaire, a en plus gagné avec la manière ! Bravo à lui ! Ce coureur issu du VTT (Évasion Pourpre Creysse), au coup de pédale aérien, devrait refaire parler de lui dans les semaines et mois à venir, nom de Zeus !

Commentaires

COMPTEUR SAISON 2017

Nombre de victoires route : 30

Nombre de 2ème places : 24

Nombre de 3ème places : 19

Nombre de 4ème places : 9

Nombre de 5ème places : 11

Nombre de victoires raid : 4

Nombre de victoires en duathlon : 2