Team Volkswagen Culture vélo : site officiel du club de cyclisme de TRELISSAC - clubeo

Montastruc, Mur d'Engalinat, Petit Tourmalet et autres gourmandises

27 février 2017 - 21:02

Descendre en Occitanie pour courir le 62e Grand Prix André Pinel, surnommé "Championnat du monde des Occitans" par certain-e-s, c'est accepter, une fois n'est pas coutume dans le monde cycliste, d'être gourmand.
Il faut être prêt à déguster des bornes, du dénivelé, du vent et autres agapes du vélo.
Être prêt à déguster tout court en fait.
Alors tant qu'à avoir fait le déplacement, avec l'appui logistique du Team Périgord 24 (mille mercis!), notre Coccinelle Alex a fait le pari de la battle culinaire et a choisi d'exprimer son amour des mets de qualité (certifiés Périgord!).
Un départ ultra rapide et aux dires des abonnés aux festins des épreuves élites nationales, il fallait particulièrement frotter dimanche 26 février aux environs de Montastruc (82) pour rester dans l'avant-garde des affamés du bitume. Alex, en milieu de paquet au départ, ne voit pas la bonne échappée partir et fait des efforts pour remonter à chaque bosse et se porter petit à petit à l'avant. Une fois qu'il y arrive enfin, en anticipant un mouvement du peloton, et en mordant (miam!) sur le bas-côté, il prête main-forte quelques kilomètres à Pierre Créma, un des leaders du Team Périgord 24, pour tenter de se rapprocher de l'échappée. Puis ce sont les grosses écuries comme Occitanie cyclisme formation, Blagnac et d'autres qui mettent en route.
La première boucle de 61 km avalée puis, l'appétit venant en mangeant, la deuxième de 41 km quasiment digérée avant même d'être terminée (ah ces estomacs de cyclistes, toujours au sprint), le peloton à la poursuite de l'échappée perdue est fortement réduit à une cinquantaine d'unités et Alex s'y accroche toujours comme un mort de faim (des fois que des miettes hautement énergétiques s'en échappent). En guise de trou normand après cette mise en bouche des deux longues boucles, le Petit-Tourmalet où, a l'arraché, tenant fermement son verre-bidon à pied, Alex, ivre d'efforts, colle aux derniers survivants de ce grand festin.
S'ensuit le premier passage du Mur d'Engalinat, avec un parfum de Classique belge, avec la foule massée de part et d'autre dans la pente à plus de 20%. Foule qui donne de la voix et encourage tous ces coureurs au bon coup de fourchette. C'est parti pour 5 tours de 7km et donc autant de chance de reprendre une lampée d'Engalinat, vin d'altitude, à fort dosage en tanins, favorisant les grimaces !
Alex, à deux reprises, distancé de quelques mètres en haut du Mur, arrive à recoller en s'arrachant au milieu des premières voitures des directeurs sportifs. Il décide alors qu'à chaque tour, il tentera d'arriver en tête en bas du Mur, pour en haut, même bon dernier, arriver à accrocher le groupe des meilleurs (en langage périgourdin, cette tactique est surnommée une Cum's). Quoiqu'il arrive, il reste le plus près possible de la tête de groupe. L'échappée victorieuse est toujours devant mais Alex est plutôt en mode survie, au bord de l'indigestion, après tant de festivités.
Alex a finalement tenu le choc et se mêle au sprint de son groupe pour pouvoir reprendre une part de gâteau après course sans mauvaise conscience. Une belle satisfaction d'avoir pu interagir avec ses collègues du Team Périgord 24 tout au long de la course et d'avoir une nouvelle fois vécu une expérience riche d'enseignements dans le haut niveau amateur.

 

Commentaires

Staff
Jean-Claude BERNARD
Jean-Claude BERNARD 1 mars 2017 14:39

Félicitations Alex !

COMPTEUR SAISON 2018

Nombre de victoires route : 18

Nombre de 2ème places : 10

Nombre de 3ème places : 6

Nombre de 4ème places : 4

Nombre de 5ème places : 4

Nombre de victoires raid : 0

Nombre de victoires en duathlon : 1

Nombre de victoire en triathlon : 0